Le marché des enceintes connectées pourrait dépasser celui des tablettes d’ici deux ans

Alors que les haut-parleurs connectés gagnent de plus en plus de terrain, les étagères en perdent chaque année. D’ici 2021, les enceintes connectées devraient logiquement prendre le dessus, selon le blog spécialisé MitxDesignTech.

Un brillant avenir pour les enceintes connectées ? Les analystes de Canalys en sont convaincus. Selon leurs estimations, le nombre de ces petits haut-parleurs devrait se multiplier à partir de cette année, passant de 114 millions d’unités l’an dernier à près de 207,9 millions d’unités en 2019, soit une augmentation de 82,4 %. La société estime que le nombre de haut-parleurs connectés en usage dans le monde approchera les 600 millions d’unités d’ici 2023.

Ce marché est principalement alimenté par Google, Amazon et d’autres, qui améliorent constamment leurs assistants intelligents, de plus en plus puissants et utiles. Il y a aussi d’autres joueurs, notamment chinois, qui équipent des haut-parleurs connectés dans l’Empire du Milieu, où Google et Amazon n’ont pas leur place.

Haut-parleurs connectés en plein essor devant une tablette en mauvais état
En comparaison, le marché des comprimés est très morose. Cette catégorie de produits, qui a été introduite en 2010 par le regretté Steve Jobs avec le premier iPad de ce nom, continue de décliner année après année. Canalys estime même que le nombre de haut-parleurs devrait dépasser le nombre d’iPads d’ici 2021, au fur et à mesure que les choses évoluent.

Si à ce stade les enceintes connectées sont particulièrement populaires aux États-Unis, dont le marché américain devrait représenter 42,2 % du parc mondial installé d’ici 2019, le marché asiatique offre encore un potentiel de croissance important. Par conséquent, les haut-parleurs connectés devraient gagner du terrain par rapport aux tablettes, d’autant plus que certains haut-parleurs eux-mêmes ont des écrans tactiles qui font office de petites étagères latérales et de haut-parleurs.